L’Académie vétérinaire soutient les écoles nationales

Valentine Chamard | 07.01.2021 à 09:13:33 |
écoles vétérinaires françaises
© M_a_y_a - iStock

Pour l’Institution, l’augmentation des diplômés par la voie d’une cinquième école n’est pas une réponse crédible à la désertification rurale. Elle préconise plutôt une augmentation du numerus clausus dans les écoles nationales vétérinaires.

Alors que la perspective de formations vétérinaires privées se dessine, l’Académie vétérinaire de France appuie la formation publique. « Les quatre écoles nationales vétérinaires françaises (ENVF) doivent être confortées comme établissements d’enseignement supérieur et de recherche, afin qu’elles continuent à former des diplômés à un niveau d’excellence leur permettant de répondre aux attentes de la société (…). Depuis la pandémie du Covid 19, le paradigme « une seule santé » implique des vétérinaires et des médecins ayant acquis une culture commune dès leur formation initiale. Elles ont obtenu ce statut grâce à une insertion de longue date sur des sites universitaires performants de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK