L’Académie vétérinaire fait le point sur la médecine préventive

09.02.2021 à 11:12:52 |
vétérinaire en consultation
© iStock-Vesnaandjic

La séance du 4 février de l’Académie a permis de rappeler les fondamentaux de la médecine préventive, qui allie à la fois de solides compétences médicales mais aussi de communication. Avec en toile de fond, l’objectif d’améliorer la médicalisation de l’animal.

Qu’appelle-t-on médecine vétérinaire préventive ? Comment se matérialise-t-elle en pratique ? La réponse à ces questions a été donnée lors de la dernière séance du 4 février de l’Académie vétérinaire de France, consacrée à ce sujet. C’est Ludovic Freyburger (voir détails plus bas) qui a débuté la session, avec une présentation qui a rappelé plusieurs notions clés de cette discipline clinique. En premier lieu, si la médecine préventive trouve évidemment ses fondements dans la vaccination, elle ne se limite pas à cet acte. Une démarche clinique fondée sur l’analyse de risque En médecine humaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en distingue 4 volets : ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK