L’Académie vétérinaire fait le point sur la médecine préventive

09.02.2021 à 11:12:52 |
vétérinaire en consultation
© iStock-Vesnaandjic

La séance du 4 février de l’Académie a permis de rappeler les fondamentaux de la médecine préventive, qui allie à la fois de solides compétences médicales mais aussi de communication. Avec en toile de fond, l’objectif d’améliorer la médicalisation de l’animal.

Qu’appelle-t-on médecine vétérinaire préventive ? Comment se matérialise-t-elle en pratique ? La réponse à ces questions a été donnée lors de la dernière séance du 4 février de l’Académie vétérinaire de France, consacrée à ce sujet. C’est Ludovic Freyburger (voir détails plus bas) qui a débuté la session, avec une présentation qui a rappelé plusieurs notions clés de cette discipline clinique. En premier lieu, si la médecine préventive trouve évidemment ses fondements dans la vaccination, elle ne se limite pas à cet acte. Une démarche clinique fondée sur l’analyse de risque En médecine humaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en distingue 4 volets : ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application