Kinesia : nouveau centre de recherche clinique en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle - Le Point Vétérinaire.fr

Kinesia : nouveau centre de recherche clinique en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle

Source : EnvA | 01.09.2020 à 11:10:56 |
Inauguration de Kinesia
© Biernacki / Région Normandie

Le Centre d’imagerie et de recherche sur les affections locomotrices équines (Cirale), pôle équin normand de l’école nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), continue son expansion à Goustranville avec l’inauguration de Kinesia ce 31 août 2020.

Pierre-André Durand, Préfet de la région Normandie, Préfet de la Seine-Maritime, Sophie Gaugain, Vice-présidente de la Région Normandie en charge de l’économie et du soutien aux entreprises, Jean-Léonce Dupont, Président du Département du Calvados, Jean de Chevigny, Secrétaire Général du Fonds Eperon, Malika Cherriere, Présidente de Normandie Equine Vallée et Conseillère régionale déléguée à la politique équine, et Christophe Degueurce, Directeur de l’Ecole nationale vétérinaire d'Alfort, ont officiellement inauguré une nouvelle unité de soin et de recherche clinique en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle du cheval : Kinesia. Ce projet porté par le syndicat mixte Normandie Equine Vallée, d’un montant de plus de 1,7 million d’euros, a été financé à parts égales par la Région Normandie et le Département du Calvados pour un montant total de 744 070 euros. II a aussi reçu le soutien du Fonds Eperon pour un montant de 520 000 euros et de l’Etat pour un montant de 467 528 euros.
« L’installation de Kinesia marque une nouvelle étape dans le projet de transformation du site de Goustranville en un campus équin international. Nous aurons bientôt ici une concentration unique au monde d’étudiants, de chercheurs et d’entreprises dédiés à la santé équine. C’est un véritable pôle d’excellence de rayonnement international qui se créé en Normandie » s’est réjoui Sophie Gaugain, Vice-présidente de la Région Normandie. « Kinésia est une opportunité pour l'École nationale vétérinaire d'Alfort de développer ses activités de recherche en matière équine et d'approfondir les connaissances permettant une meilleure prise en charge du cheval. Je tiens à remercier l'investissement de nos partenaires et leur volonté de renforcer nos activités en Normandie et à saluer l'engagement de l'équipe du pôle équin normand, particulièrement les Pr Jean-Marie Denoix et Fabrice Audigié qui ont conçu et porté ce projet. Le Cirale n'a cessé d'accroître son expertise depuis 20 ans, devenant un acteur mondialement reconnu dans son secteur. Le projet de campus international et l'arrivée de notre centre hospitalier universitaire vétérinaire des équidés sera une nouvelle marche, en 2023 » s'est félicité le Pr Christophe Degueurce, directeur de l'EnvA.
 
 
Avec la création d’une unité de balnéothérapie unique au monde, Kinésia permettra de développer la recherche et la formation dans le domaine de la physiothérapie et de la rééducation vétérinaire et notamment :
 
  -  de répondre au manque crucial de données scientifiques objectives sur les effets des techniques de kinésithérapie et de rééducation du cheval sur l’appareil locomoteur, notamment grâce à la plateforme d’investigation clinique et d’imagerie du Cirale ; 
  -  d’assurer un suivi médical rapproché à la fois clinique et par imagerie des animaux traités dans le centre afin de mesurer objectivement leurs progrès et d’ajuster les modalités thérapeutiques ; 
  -  d’améliorer les soins et les techniques d’entrainement dans les différentes disciplines sportives équestres en précisant l’intérêt des approches de kinésithérapie et de physiothérapie.
 
Le nouveau bâtiment comprend : 
  - une piscine panoramique de 40 m avec une fosse permettant d’observer le cheval évoluant dans l’eau ; 
  - un espace d’entrainement avec un tapis roulant et un aqua-trainer (tapis roulant immergé) ; 
 - 6 boxes permettant d’accueillir des chevaux en phase de rééducation ; 
  - un solarium pour réchauffer le cheval à la sortie de la piscine ; 
  - une salle de soins ; 
  - une sellerie ; 
  - un bureau ; 
  - des espaces de stockage pour la paille et le foin.
 
 
Créé en 1986, le site de Goustranville héberge déjà, avec le Cirale, le Laboratoire de santé animale, site de Normandie, de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), et le Laboratoire des courses hippiques (notamment pour la réalisation de contrôles anti-dopage pour les chevaux de sport et de courses) de la Fédération Nationale des Courses Hippiques (FNCH).
 
Le projet de développement du site, piloté par Normandie Equine Vallée, doit notamment permettre l’accueil du Centre hospitalier universitaire vétérinaire des Equidés de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (EnvA). Tous les étudiants qui choisiront la spécialité équine viendront ainsi se former sur le site, soit 80 à 100 étudiants par an. Il prévoit également l’accueil de nouvelles structures de formation et de santé équine, la 1ère étant l’école Blondeau qui devrait également ouvrir son centre de formation normand. Enfin, l’objectif est aussi d’accueillir les représentants (associations et pôle de compétitivité) ainsi que les entreprises de la filière afin de renforcer les liens entre étudiants, chercheurs et monde économique.
 
Avec l’acquisition de 16 hectares supplémentaires et la construction de nouveaux locaux sur 6 500 m2, le projet va générer le doublement des surfaces sur le site de Goustranville. Il permettra ainsi l’accueil de plus de 250 personnes à l’horizon 2023, contre une cinquantaine actuellement. Il prévoit notamment la construction d’un CHUV des Équidés, d’un amphithéâtre connecté permettant de réaliser des enseignements cliniques à distance, d’un espace « vie et entrepreneuriat », de logements étudiants mais aussi la réhabilitation et l’extension de locaux dédiés à la recherche pour l’Anses.
Source : EnvA
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application