Julien Denormandie succède à Didier Guillaume à l’Agriculture

Michaella Igoho-Moradel | 07.07.2020 à 14:14:00 |
A gauche : Didier Guillaume, à droite : Julien Denormandie
© Ministère de l'Agriculture

Le nouveau gouvernement de Jean Castex compte Julien Denormandie comme ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, en remplacement de Didier Guillaume, qui quitte le gouvernement.

Julien Denormandie prend le relais de Didier Guillaume au poste de ministre en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation. Il était jusqu’alors ministre délégué, chargé de la Ville et du Logement auprès de la ministre de Cohésion des territoires Jacqueline Gourault. « Après avoir servi les Français à Ville et au Logement, c’est une immense fierté, pour l’ingénieur agronome que je suis, d’être nommé à ce ministère si important de l’agriculture et de l’alimentation » a t-il indiqué dans un tweet. Parmi les dossiers chauds de son nouveau mandat, Julien Denormandie cite l’ensemble des défis sur le pesticide, le bien-être animal, l’adaptation de l’agriculture au changement climatique ou encore le renouvellement des générations.

Pourquoi l’agriculture?

Ce proche d’Emmanuel Macron est passé par AgroParisTech (ancien Institut national agronomique Paris-Grignon) puis par l’Ecole nationale du génie rural, ingénieur des eaux et forêts (Engref). Il est aussi titulaire d’un MBA en économie. Ce jour, après la cérémonie de sa passation de pouvoirs avec Didier Guillaume, Julien Denormandie a tenu à rassurer les agriculteurs. « Je serai le ministre des agriculteurs, à leurs côtés, fier de leur travail que je connais bien » souligne t-il dans un tweet. De son côté, l’Ordre national des vétérinaires a immédiatement réagi sur son compte Twitter en rappelant au nouveau ministre de l’Agriculture qu’il est aussi le ministre des vétérinaires. « Nous espérons nouer rapidement avec vous un dialogue sur les enjeux de la profession, qui est au service de l'animal, de l'homme et de l'environnement

Du changement du ministère de la Transition écologique

Olivier Veran est conforté au ministère des Solidarités et de la Santé. Au ministère de la Transition écologique, Barbara Pompili, députée LREM de la Somme et écologiste, remplace Elisabeth Borne. Elle préside depuis 2017 la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. Elle a également été secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité auprès de Ségolène Royal, et a porté une loi pour la reconquête de la biodiversité promulguée le 8 août 2016.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK