« Isovet compte à ce jour 800 adhérents »

28.11.2011 à 06:00:00 |
©

Pierre Buisson, président du Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral, répond à nos questions sur le plan national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire.

Extrait de l'entretien avec Pierre Buisson (SNVEL) paru dans La Semaine Vétérinaire n°1472 du 25 novembre 2011 en pages 14 et 15. La Semaine Vétérinaire : Le SNVEL souhaite réduire les remises arrière et les répartir sur l’ensemble des vétérinaires. Cela ne revient-il pas à créer une sorte de prix unique du médicament, qui ne pourrait qu’être jugé contraire au Code du commerce ?Pierre Buisson : Avec Isovet, nous n’intervenons pas sur la fixation du prix. Nous aidons les confrères à acheter, mais pas directement à vendre. Donc nous n’interférons pas avec les questions de libre concurrence. Nous n’avons pas à ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK