IR : le prélèvement à la source en janvier 2019

Clarisse Burger | 08.01.2018 à 17:29:24 |
L'imposition des revenus réformée
© Gwengoat - iStock

Le nouveau dispositif fiscal pour prélever les revenus imposables entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Les ajustements de cette réforme sont entre les mains des députés.

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR), après avoir été reporté d’un an et avoir fait l’objet d’un audit, entrera en vigueur en janvier 2019. Ce nouveau dispositif a fait aussi l’objet d’ajustements (en cours de discussion à l’Assemblée nationale), dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017. L’année fiscale 2018 dite blanche ne signifie pas que les contribuables ne paieront pas d’impôts. Ils devront déclarer leurs revenus 2017 et les payer en 2018. Puis, l’impôt sur les revenus de 2019 sera prélevé à la source, directement sur le salaire ou la pension ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
2 commentaires
avatar
veto retraité le 08-01-2018 à 20:57:21
L'Imposition du revenu à la source présente plusieurs inconvénients:
il transforme les employeurs, les entreprises les plus diverses (agence de location etc.) en percepteur,
ce prélèvement à la source ne tient pas compte des caractéristiques du foyer fiscal,
et au final il faudra une déclaration "rectificative" annuelle.
Où est le progrès dans ce dossier? Quand à raconter que cela soulage les foyers fiscaux qui paient l'impôt en temps réel c'est une légende. 45% des foyers fiscaux paient l'impôt sur le revenu. Ces derniers connaissent suffisamment le système fiscal français pour s'organiser. Tant qu'il faudra une déclaration fiscale détaillée cette mesure ne présente pas des avantages supérieurs aux inconvénients

Bref encore une invention d'un énarque passé par Science po et l'X.
avatar
Nicolas Miche, Vétérinaire le 16-01-2018 à 19:41:37
En effet , sous couvert de simplification on obtient au final une complication bien accrue !
Il semble que certains décideurs n'aient vraiment pas les pieds sur terre... mais pourtant ne sont-ce pas les mêmes qui souffrent parfois de phobie administrative ou fiscale , je ne sais plus bien ... ?
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK