Inquiétudes de l’Académie d’Agriculture sur la nouvelle définition du bien-être animal de l’Anses

Clothilde Barde | 25.06.2018 à 15:10:18 |
eleveur
© 123ducu - iStock

Dans un avis publié le 13 juin dernier, l’Académie d’Agriculture remet en question la définition du bien-être animal proposée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) en avril dernier.

Les membres de la section productions animales de l’Académie d’Agriculture de France (1) s’inquiètent suite à la parution en avril dernier de la nouvelle définition du bien être animal proposée par l’Anses (Cf SV 11/05/18 page 12).  Une définition innovante  La nouvelle définition proposée décrit le bien-être d’un animal comme est « un état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal.» Or, selon plusieurs membres de l’Académie d’Agriculture de France, qui se considèrent comme étant « très à l'écoute ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
1 commentaire
avatar
Albert Mudas le 25-06-2018 à 20:17:02
La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK