Indépendance professionnelle des vétérinaires : Vers une définition limitative ?

Serge Trouillet | 31.05.2018 à 14:44:17 |
Un homme libre sur une montagne
© guvendemir - iStock

La déréglementation des professions libérales en Europe, ces dernières années, bouleverse leurs schémas d’organisation juridique et économique. Au cœur de cette volonté de libérer les services sur le Vieux Continent se trouve posée la question existentielle de l’indépendance professionnelle des libéraux. Qu’en advient-il ?

Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, commence ainsi son éditorial ouvrant la brochure consacrée à L’Indépendance professionnelle des pharmaciens : « Lors de mes nombreux déplacements en région à la rencontre de confrères, j’entends de plus en plus de pharmaciens évoquer la question de l’indépendance professionnelle. Et ce, quel que soit leur métier, qu’il soit exercé en exercice libéral ou salarié, dans des structures privées ou publiques. Tous constatent que cette indépendance est aujourd’hui confrontée à des pressions économiques, à de nouveaux modes d’organisation et de gouvernances, à de nouveaux modes d’exercice. » Il semble de même que cette inquiétude soit aussi présente parmi les vétérinaires.
En effet, le mot “indépendance” est purement spéculatif. La promesse qu’il porte, voire l’idéal qu’il sous-tend, conduit d’emblée à lui prêter un sens des plus larges, des plus définitifs, des plus rassurants. La magie opère tant qu’on ne tente pas de le définir. Dès lors que l’on s’y essaie, la bulle sémantique explose. Le mot est alors livré à des interprétations pouvant être antinomiques. Elles conduisent certains à considérer que la financiarisation est possible, quand d’autres, au contraire, pensent que de très agressifs schémas d’organisation du capital d’une société ne sont pas conformes au principe d’indépendance professionnelle. 

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 42-47  de La Semaine Vétérinaire n° 1766.

Serge Trouillet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK