Indemnité « inflation » : le régime de faveur se poursuit après le 28 février

Jacques Nadel 

| 18.03.2022 à 11:21:00 |
© rs-photo/iStockphoto

Destinée à limiter les effets de la hausse du carburant et de l’énergie, l’indemnité « inflation » de 100 € versée en une seule fois à tout salarié éligible par son employeur en principe, avec la paie de décembre 2021, et au plus tard le 28 février 2022, joue les prolongations.

Dans la dernière version de son « Questions-réponses » mise à jour le 3 mars 2022, le réseau des Urssaf indique que le versement des indemnités « inflation » effectué après le 28 février ne lui fait pas perdre le bénéfice des exonérations sociales attachées au dispositif. Ces indemnités bénéficient du même traitement social que les indemnités versées avant cette date. Les employeurs seront également remboursés selon les mêmes modalités, à savoir par le biais d’une déduction du montant des cotisations et contributions dues aux Urssaf.

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Jacques Nadel 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application