Identification : le grand méchant flou

19.05.2011 à 06:00:00 |
©

Alors qu’un règlement européen de 2003 interdit toute circulation d’animaux non pucés dans l’espace européen après le 4 juillet 2011, la DGAL et la Commission européenne livrent une interprétation différente du texte : les animaux déjà tatoués à cette date n’auraient pas besoin d’être pucés pour voyager.

L’ordre reprend ces positions tout en mettant en garde les praticiens. Les animaux tatoués avant le 3 juillet 2011 « pourront continuer à circuler librement au sein de l’Union européenne […]. Il n’est pas nécessaire que les propriétaires procèdent à une nouvelle identification par puce électronique ». Dans le courriel “Info Flash” du 11 mai 2011 envoyé aux praticiens, le Conseil supérieur de l’Ordre (CSO) informe les vétérinaires de la position de la DGAL sur l’identification des animaux dans les échanges intracommunautaires. Celle-ci, dans une « lettre à diffusion limitée » datée du 15 mars 2011 et adressée aux ex-Directions ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK