Identification de protéines interagissant avec l’embryon dans l’oviducte bovin

Clothilde Barde | 04.08.2020 à 08:00:00 |
veau
© emholk

Pour la première fois, les protéines maternelles qui interagissent avec l'embryon, avant et après l'activation de son génome dans l’oviducte, ont été identifiées à grande échelle chez les bovins par une équipe de l’Institut National de la recherche agronomique et de l’environnement (Inrae).

Comment améliorer les taux de gestation obtenus après leur transfert dans une femelle receveuse ? Une piste a été apportée le 17 juin dernier grâce aux résultats d’une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Inrae qui a identifié  pour la première fois à grande échelle les protéines maternelles qui interagissent avec l'embryon chez l’espèce bovine, avant et après l'activation de son génome dans l’oviducte. Un meilleur développement in vivo En effet, chez les mammifères, le développement de l'embryon bovin commence dans l'oviducte, pendant les 4 à 5 jours qui suivent la fécondation, jusqu'au stade de 8-16 cellules (morula). Il est ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK