IAHP : une stratégie de « pare-feu » pour protéger la Bretagne

Tanit Halfon

| 08.04.2022 à 13:29:00 |
© Getty Images/iStockphoto

Face à l’ampleur de la crise d’influenza aviaire hautement pathogène dans le grand ouest, la Bretagne fait l'objet de stratégies de dépeuplement préventif des élevages, pour tenter d’enrayer la diffusion du virus en Bretagne. Parmi elles, a été actée une stratégie de « pare-feu ».

Le nombre de foyers déclarés d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) continue encore sa dramatique progression. Selon les dernières données du ministère, au 7 avril 2022, ce sont désormais 1218 foyers en élevages, et 22 en basse-cours, qui ont été confirmés….contre une semaine plus tôt au 31 mars, 1112 foyers en élevages (et toujours 22 en basse-cours) soit 106 foyers de plus.Cette hausse est toujours portée par les Pays de la Loire, en tête la Vendée avec 519 foyers (contre 500 au 31 mars), suivi du Maine-et-Loire (158 foyers vs 116), de la Loire-Atlantique (92 foyers vs 82) et de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application