IAHP : une situation tendue

Tanit Halfon

| 05.01.2022 à 13:47:00 |
© iStock-Jevtic

Au 4 janvier 2022,  41 foyers en élevage, et 3 en basses-cours, ont été confirmés en France, la majorité dans le sud-ouest. Un premier foyer a été détecté en Vendée le 1er janvier 2022. Si l'épizootie semble de prime abord relativement contenue, une dégradation n'est, à ce stade, pas à exclure.

En ce début d’année 2022, l'extension de l'influenza aviaire hautement pathogène se poursuit. Au 4 janvier 2022, ce sont 44 foyers, dont 41 foyers en élevage, et 3 en basses-cours, qui ont été confirmés (données du ministère de l’Agriculture).L’an dernier, à la même époque au 3 janvier 2021, ce sont 57 foyers qui avaient été confirmés (données plateforme ESA), dont 8 qui concernaient des enseignes d’animalerie, et des basses-cours (en lien épidémiologique avec ces établissements de vente), et donc 49 foyers en élevage commercial.En clair : on se retrouve donc dans une situation relativement similaire en nombre de foyers d’élevage.A voir ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application