IAHP : un risque durable pour l’élevage

Tanit Halfon

| 20.04.2022 à 09:59:00 |
© iStock-Smederevac

Dans un récent rapport, l’Autorité européenne de sécurité des aliments souligne que le secteur avicole européen sera soumis pendant encore plusieurs mois à une pression environnementale élevée d’infection influenza , impliquant donc d’adapter les stratégies de lutte. Dans cette optique, la vigilance doit être accrue face au risque de transmission humaine.

L’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), en plus d’être hors-norme avec plus de 1000 foyers en élevage détectés en France, risque aussi probablement d’être plus durable que les années précédentes. Un constat qui ressort d’un récent rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), en date du 30 mars 2022, qui dresse un état des lieux de la situation vis-à-vis de l’IAHP en Europe.Maîtriser le risque en élevage«  La dynamique de l'épizootie actuelle d'IAHP comparée à celle observée en 2016-2017 et en 2020-2021 indique qu'une pression environnementale élevée de l'infection persistera probablement dans les mois à venir, ce qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application