IAHP : un repeuplement des élevages possibles dès fin mars

Tanit Halfon

| 25.02.2022 à 19:24:00 |
© iStock-PeopleImages

Face au ralentissement de l’épizootie, le ministère de l’Agriculture a annoncé un calendrier de reprise des activités d’élevage. Selon la zone, cette reprise pourra être envisagée plus rapidement.

Dans un nouveau communiqué de presse, le ministère de l’Agriculture a confirmé la stabilisation de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans le sud-ouest, et a annoncé la stratégie de repeuplement des élevages. Cette stabilisation est notamment liée au dépeuplement massif des élevages dans une large zone interdépartementale.

Dans cette zone, les remises en place des animaux pourront être envisagés à partir du 29 mars à la condition de respecter :  

- une première période de 30 jours (suite dernier foyer recensé) durant laquelle se feront les opérations de nettoyage et désinfection, sous la supervision des services vétérinaires ;

- suivie d’une période de 3 semaines de vide sanitaire.

Ces deux étapes passées, il faudra aussi confirmer l’absence de circulation virale dans la zone, et faire un audit biosécurité. Une surveillance renforcée sera réalisée pendant les 3 semaines suivant le repeuplement.

Le ministère a annoncé aussi la mise en œuvre d’un programme de surveillance renforcée dans les basse-cours pour s’assurer de l’absence de circulation virale.

Une surveillance renforcée sera aussi envisagée dans les zones adjacentes à la grande zone dépeuplée.

Cette date du 29 mars peut être avancée pour les territoires les plus éloignés de la zone à dépeupler à condition de respecter un mois d’attente après l’élimination du dernier foyer.

Depuis le début de la crise, ce sont près de 4,18 millions d’animaux qui ont été abattus, dont 3,44 millions dans le sud-ouest. Au 24 février, 366 foyers en élevage dont 346 dans le sud-ouest ont été dénombrés.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application