IAHP : un ralentissement de l’épizootie

Tanit Halfon

| 09.02.2022 à 16:44:00 |
© iStock-CreativeNature_nl

En France, il semble y avoir un ralentissement du nombre de foyers détectés en élevage. En Europe, est confirmée une baisse de l’incidence des foyers d’influenza aviaire hautement pathogène.

Si le nombre de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) continue d’augmenter en France, on constate un début de ralentissement. Ainsi, dans le département des Landes où la dynamique virale était la plus marquée, le nombre de foyers confirmés par le ministère est stable depuis plusieurs jours. C’est la même chose dans les Pyrénées-Atlantiques et du Gers qui étaient respectivement les deuxième et troisième départements les plus touchés. Ainsi, au 8 février 2022, on dénombre 349 foyers en élevage en France (dont le premier foyer détecté en Sein-Maritime), contre 347 au 4 février, 328 au 31 janvier, 281 au 24 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application