IAHP : un foyer secondaire dans les Ardennes

Tanit Halfon

| 22.09.2021 à 14:52:00 |
© iStock-Nirad

Il s’agit d’une basse-cour située à 200 m du premier foyer détecté dans le département, à Vandy.

Et de 3. En France, ont été confirmés trois foyers d’influenza aviaire hautement pathogène :

- Un premier confirmé le 09 septembre 2021 à Vandy, dans le département des Ardennes. Il s’agissait d’un particulier qui détenaient plusieurs espèces d’oiseaux : canards, poules, dindes, pigeons, caille, tourterelles et six Ouettes d’Egypte captives (source plateforme ESA). Les volatils avaient accès à un parcours en plein air, fréquenté aussi par des oiseaux sauvages. A ce stade, il n’y a pas encore eu de confirmation officielle d’une introduction via le compartiment sauvage ;

- Un deuxième confirmé le 15 septembre dans le département de l’Aisne. Il s’agissait d’une basse-cour également, et d’un foyer secondaire à un achat de volatils infectés à un vendeur belge, sur un marché en Belgique. Un foyer avait été confirmé par les autorités sanitaires belges chez ce vendeur le 2 septembre ;

- Enfin, un troisième a été confirmé le 14 septembre (source bulletin plateforme ESA du 21 septembre) toujours dans le département des Ardennes, à 200m du premier. Il s’agit d’un foyer secondaire au premier foyer des Ardennes.

Pour les trois, le sous-type viral est le H5N8.

A ce jour, en Europe, 1 seul foyer a été détecté dans un exploitation commerciale, en Pologne, le 9 août dernier. Il s’agissait d’un élevage de 112 000 poules pondeuses avec 500 oiseaux qui avaient été retrouvés morts (mortalité 0,45%). Les autres pays ont rapportés des cas dans l’avifaune sauvage (Estonie, Finlande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et captive (Belgique, France, Luxembourg).

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application