IAHP : sortie de crise en vue

Tanit Halfon | 16.02.2021 à 12:51:16 |
La crise d'IAHP touche probablement à sa fin. Au 15 février, la France compte désormais 466 foyers domestiques d’IAHP.
© iStock-BZH22

Le nombre de foyers confirmés d’influenza aviaire hautement pathogène diminue depuis ces dernières semaines. « La sortie de crise sur le plan épidémiologique se dessine », indique le ministère de l’Agriculture.

La crise d’influenza aviaire hautement pathogène touche probablement à sa fin. Dans un récent communiqué, le ministère de l’Agriculture indique que « le rythme d’apparition de nouveaux foyers a fortement diminué ces dernières semaine », et que « la sortie de crise sur le plan épidémiologique se dessine ». Ainsi, « alors que près de 130 nouveaux foyers étaient détectés lors de la première semaine de janvier, ce nombre est tombé à 25 la première semaine de février », écrit le ministère.  Cette tendance était soulignée depuis plusieurs semaines par la plateforme ESA. En effet, l’analyse des données montrait que pour la première semaine de janvier, presque ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK