IAHP : le ralentissement est confirmé

Tanit Halfon

| 16.02.2022 à 18:04:00 |
© iStock-fotolgahan

Selon les données de la plateforme Epidémiologie santé animale, l’incidence de l’influenza aviaire hautement pathogène est toujours en baisse. En France, il y a aussi toujours un net ralentissement des nouveaux foyers en élevage.

Le pic de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène est probablement derrière nous. Selon le dernier bulletin de veille épidémiologique de la plateforme Epidémiologie santé animale, « l’incidence mensuelle glissante des foyers en élevages de volailles est en baisse depuis 4 semaines ». On observe la même tendance dans le compartiment sauvage.En France aussi, ça ralentit toujours. Dans les Landes qui est le département le plus touché, on compte depuis début février (données du ministère) aux alentours de 230 foyers. Au 16 février, ont été dénombrés 358 foyers en élevage contre 349 au 8 février. A cela s’ajoutent 15 foyers en basse-cours (contre ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application