IAHP : des augmentations de détection en Europe - Le Point Vétérinaire.fr

IAHP : des augmentations de détection en Europe

Tanit Halfon

| 22.11.2023 à 13:01:00 |
© iStock-MichelGuenette

La nouvelle saison la plus à risque débute. Tandis que les détections de foyers augmentent en Europe centrale, l’Italie vient de confirmer ses trois premiers foyers en élevage.

Alors que la campagne de vaccination contre l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a débuté depuis plus d’un mois en France, les cas et foyers en Europe sont à la hausse. Selon le dernier bulletin de veille épidémiologique de la plateforme ESA, « les détections de foyers de volailles s’amplifient en Europe centrale », avec un premier foyer au Kosovo, en Bulgarie, et 8 nouveaux foyers en Hongrie. Par ailleurs, en Europe de l’ouest, les trois premiers foyers italiens ont été détectés en Vénétie (Padoue), dans une zone à forte densité d’élevage. Au total, depuis la 1er août, 26 pays ont détecté le virus, que ce soit dans les compartiments sauvage ou domestique. 48 foyers de volailles, 10 foyers d’oiseaux captifs et 191 cas dans l’avifaune sauvage livre ont été dénombrés. Le Royaume-Uni et la Hongrie sont les 2 pays qui totalisent le plus de foyers, respectivement 15 et 10 foyers. C’est le sous-type H5N1 qui est majoritaire.

Selon les experts, « les voies de migrations descendantes actives des oiseaux sauvages en Europe sont fortement contaminées comme en témoignent les détections chez des oiseaux sauvages migrateurs (anatidés), ainsi que dans une moindre mesure en avifaune sauvage sentinelle (cygnes, rapaces), et les introductions en élevages et basse-cours. Ces détections concernent aussi bien le nord de l’Europe que l’Europe centrale et particulièrement l’amont direct des voies de migrations concernant la France (Danemark, Pays-Bas, Allemagne). » Dans ce contexte, « une mobilisation de tous les acteurs de la filière de production de volailles est nécessaire pour limiter le risque actuel et à venir. »

Tanit Halfon

1 commentaire
avatar
Alaunaeum49 le 22-11-2023 à 20:55:03
la contamination des migrateurs rend encore plus impérative la VACCINATION ,,,!!!
de mème , chez les bovins , d'où provient la nouvelle pathologie - avec mortalité - qui sévit en Limousin et Cantal et rappelle la fièvre aphteuse ,,????
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application