I-CAD dévoile les chiffres de son baromètre annuel de l'identification - Le Point Vétérinaire.fr

I-CAD dévoile les chiffres de son baromètre annuel de l'identification

Valentine Chamard

| 21.05.2024 à 13:54:00 |
© Estherke-iStock

1 678 597 chiens, chats et furets ont été identifiés en 2023.

A l’occasion de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Identification qui se tiendra du 10 au 16 juin prochains, le Fichier National I-CAD présente les données issues son baromètre annuel de l’identification en France au 31 décembre 2023.

Une baisse de l’identification par rapport à 2022

Le nombre d’enregistrements en 2023 s’établit à 1 678 597 chiens, chats et furets, dont 758 439 chiens et 917 590 chats dans les foyers français (avec 93% des nouvelles identifications par puce électronique), soit -5% par rapport à 2022, mais +16% par rapport à 2018. « Cette baisse naturelle de 2023 s’explique par plusieurs facteurs : le retour à des chiffres en phase avec la population d’animaux en France - le nombre d’enregistrements conséquents et exceptionnels en 2020 et 2021 étaient dus au boom des adoptions durant le Covid - mais aussi l’inflation (la hausse du prix moyen des soins d’un animal, que ce soit pour les chiens et les chats, a entrainé une baisse des consultations chez les vétérinaires, premiers prescripteurs de l’identification) », explique I-CAD.

Toutes espèces confondues, les régions Auvergne-Rhône- Alpes (189 229), Nouvelle Aquitaine (189 029) et Occitanie (184 008) se maintiennent, comme en 2022, dans le top 3 des régions où sont enregistrées le plus d’identifications alors que dans les départements, le Nord (59 901), le Pas-De-Calais (44 813) et les Bouches-du-Rhône (40 695) se classent en tête du podium.

Le chat de plus en plus identifié, mais toujours de façon insuffisante

Les chiffres du baromètre semblent confirmer l’engouement pour le chat au sein des foyers français qui affiche une augmentation de 5% en un an, et 22% en cinq ans alors que le nombre de chiens se stabilise, voire affiche un léger recul sur un an (-0,85% vs 2022 et 1,98 % sur 5 ans) et ce malgré 718 613 premières identifications et 39 826 chiens importés en 2023. Paris est le département qui compte le plus de chats identifiés en 2023 (322 832), suivi du Nord (298 868) et des Bouches-du-Rhône (255 298). « Toutefois, malgré ces chiffres prometteurs, moins d’un chat sur deux est identifié en France, rappelle I-CAD. L’identification du chat reste donc un enjeu majeur au regard de sa population en constante progression et notamment du statut de chats libres. Ainsi, au 31 décembre 2023, 402 628 chats libres étaient recensés identifiés et considérés comme vivants. Ces chiffres s’améliorent chaque année, grâce à l’action des acteurs de terrain comme les associations de protection animale qui combinent l’identification aux campagnes de stérilisation mais aussi des municipalités qui sont de plus en plus nombreuses pour mener des politiques actives en faveur d’une meilleure intégration de l’animal en ville ». Le baromètre précise que les chattes sont plus identifiées que les mâles, notamment en raison de l’association de l’acte d’identification et de stérilisation : 4 277 155 chattes identifiées contre seulement 3 924 732 chats qui composent la population féline enregistrée dans le Fichier.

Un taux de possession important dans trois grandes régions

Le Fichier National recense une population globale de 17 925 143 animaux identifiés et considérés vivants au 31 décembre 2023 dont 9 712 324 chiens et 8 201 903 chats, soit une augmentation de 2% en un an et de 10% en cinq ans. Plus de 6 Français sur 10 possèdent au moins un chat ou un chien identifié en France, notamment en Ile-de-France qui compte 2 094 136 animaux, en Auvergne-Rhône-Alpes (2 081 445) et en Nouvelle Aquitaine (2 056 068).

28 % des foyers possèdent un chat identifié, un taux très homogène entre les régions mais plus marqué chez le chien, possédé par 32% des foyers Français dont les taux de possession les plus importants se retrouvent en Nouvelle Aquitaine (42%) et dans les Hauts-de-France (41%).

Déclaration de pertes en hausse

Par ailleurs, le baromètre relève que les déclarations de perte ces 5 dernières années avec 442 480 animaux déclarés « perdus » sont en forte augmentation, notamment chez les chats dont la progression des enregistrements est de +70%. « Cela atteste de l’amélioration de la confiance dans l’utilité du Fichier National I-CAD, et de son service gratuit « perdu/trouvé » Filalapat sur Facebook », explique I-CAD. En 2023, 82 864 animaux ont été déclarés perdus alors que la part des vols (576) est en baisse de 15 % par rapport à l’an dernier. Sans surprise, la période estivale (juin, juillet et août) reste la période la plus propice aux pertes d’animaux. Un chat est déclaré perdu toutes les 8 minutes et un chien toutes les 26 minutes.

Dans la continuité de ces données, les entrées en fourrières d’animaux identifiés et déclarés dans le Fichier National s’élèvent à 51 205 (en baisse de 6% comparé à 2022 mais en hausse de 16% par rapport à 2018). Les chiens – identifiés à 95% - représentent l’essentiel des animaux récupérés avec 44 1555 chiens déclarés en fourrière pour 7 025 chats (dont les entrées en fourrières sont en progression de 53% sur 5 ans).

28 636 chats et 13 526 chiens ont été retrouvés par leur propriétaire en 2023. « Des chiffres qui restent encore insuffisants et démontrent l’importance pour les détenteurs d’assurer la mise à jour du profil de leur animal sur le Fichier National I-CAD ». Concernant les déclarations de décès, elles s’établissent à 399 679 animaux déclarés « décédés ». « Un chiffre en progression qui témoigne des efforts de pédagogie, tant auprès des détenteurs que des ayant-droits concernés (municipalités notamment), mais qui reste éloigné de la réalité », conclut I-CAD.

Valentine Chamard

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application