Hyperoestrogénisme : penser aux traitements hormonaux topiques humains

Céline Gaillard-Lardy

| 27.01.2022 à 15:39:00 |
© Getty Images/iStockphoto

Plusieurs cas d’hyperoestrogénisme ont été décrits chez des chiens et chats, suite à l’application de gels ou spray contenant des oestrogènes chez leur propriétaire.

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) avertit des possibles effets indésirables suite à un contact avec un médicament topique humain contenant des hormones. Les traitements en cause sont généralement indiqués dans le traitement des effets liés à la ménopause. Ils contiennent souvent des oestrogènes et s’appliquent sur des zones susceptibles de rentrer en contact avec un animal de compagnie (cuisses, abdomen, bras).Plusieurs cas d’hyperoestrogénisme chez des chiens de petit gabarit, des chats, des chiots ou des chatons ont été rapportés via la pharmacovigilance. Aussi, l’Anses invite les vétérinaires à inclure la possibilité d’une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Céline Gaillard-Lardy

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application