« Guide pratique des élevages canin et félin », aux Editions du Point Vétérinaire

Chantal Béraud | 26.11.2018 à 11:56:45 |
Guide pratique des élevages canin et félin
© Éditions du Point Vétérinaire

C’est une véritable bible actualisée et pratique sur l’élevage canin et félin, à destination des soignants et des éleveurs, que publient les vétérinaires Gwenaël Outters-Boillin et Anne Thébault.

Dans quel contexte s’inscrit la publication de cet ouvrage ?

Gwenaël  Outters-Boillin : Depuis l’arrêté du 3 avril 2014 et la loi du 1er janvier 2016, le monde des élevages canin et félin s’est profondément modifié. Désormais, les mêmes exigences s’imposent à tous les éleveurs, dès une seule portée ! Dans la réalité des faits, des élevages de chats au sens ancien du terme se pratiquent encore au sein des habitations domestiques et des chiots sont vendus sans suivi vétérinaire… Notre ouvrage est là pour tous ceux qui veulent faire mieux, dans le respect du cadre légal, afin de produire des animaux qui seront de « bonne » compagnie pour l’être humain. Par exemple, nous donnons plein d’astuces pour savoir comment mieux les socialiser dès leur jeune âge, de manière à éviter ensuite les accidents, voire même des demandes d’euthanasie par les propriétaires… Il est ainsi bon que les jeunes animaux fréquentent des adultes régulateurs, qu’ils découvrent d’autres espèces (poule, lapin, chat pour les chiens, et chien pour les chats).

Est-ce un livre facile à utiliser ?

Certes, on peut le qualifier de véritable « Bible », avec ses 382 pages ! Mais nous avons veillé à ce que ce texte soit enrichi par quantité d’illustrations : des plans et des schémas pour la construction des locaux (courettes, niches, espaces de détente…), des photos, etc. Plus de 80 pages d’annexes renferment des fiches pratiques : affichage légal en élevage, tableaux décisionnels, fiches pathologie… De plus, nous renvoyons également  à quelque 134 pages pratiques complémentaires sur Internet. Par exemple, le vétérinaire peut y télécharger un certificat vétérinaire avant cession ou s’inspirer d’un modèle de document déjà créé de pré-visite sanitaire.

Comment la première partie du guide se compose-t-elle ?

Elle est mixte : chien et chat.  Le premier chapitre concerne tout ce qu’il faut pour créer un élevage. Par exemple, ce que la loi exige en terme d’infrastructures, les documents administratifs à fournir, les démarches de classement des installations. La question de l’hygiène est ensuite abordée, avec notamment un descriptif de ce que le vétérinaire doit vérifier durant la visite obligatoire de l’élevage : sectorisation et marche en avant, procédures de nettoyage, suivi des soins aux animaux… Un troisième chapitre aborde l’alimentation. Actuellement, nombre d’éleveurs essaient de fabriquer leurs propres rations ménagères. Nous  donnons des conseils pour élaborer des rations équilibrées. C’est à notre sens possible, mais exigeant à réaliser. Acheter des croquettes de bonne qualité nous paraît plus simple et davantage meilleur marché ! Enfin, le quatrième chapitre aborde la vente des animaux, avec notamment la gestion collatérale des conflits « éleveurs-acheteurs ». Comme c’est le vétérinaire qui délivre le certificat vétérinaire avant cession de l’animal pour sa vente, il est le premier professionnel concerné par cette médiation… tout en étant éventuellement aussi le premier coupable en cas de litige ! La pratique montre qu’heureusement ces conflits sont le plus souvent désamorçables et ne nécessitent pas toujours le recours à un tribunal d’experts.

Que trouve-t-on dans le reste de l’ouvrage ?

Dans deux parties montées de façon identique - l’une pour le chien, l’autre pour le chat - nous donnons toutes les clefs sur la façon de bien conduire un élevage de A à Z, avec des outils de diagnostic, ainsi que des éléments thérapeutiques devant aider le vétérinaire dans la gestion des maladies de groupe. Sont aussi abordées la gestion de la reproduction, les maladies génétiques, les particularités nutritionnelles de chaque espèce, les actions de prévention… L’objectif est également d’aider l’éleveur à devenir un interlocuteur privilégié du vétérinaire et un observateur averti, sans toutefois passer au stade de l’automédication.

Commander le livre ici.

Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK