Gérer les personnalités difficiles

23.11.2011 à 06:00:00 |
©

Bien plus compliqués à reconnaître que les petites bêtes qui causent certains désagréments, les nuisibles dissimulés dans une équipe peuvent y faire beaucoup de dégâts. Apprenez à les identifier et à les gérer pour mieux vous en protéger.

Établir le bon diagnostic Si le vécu psychologique dépend du seuil de tolérance de chacun, l’aspect professionnel, quant à lui, est plus facile à cerner. Vous devez absolument vous demander si l’attitude de votre collaborateur a une influence sur l’activité de votre cabinet. • A-t-elle un impact commercial ? La clientèle fuit son comportement désagréable et part vers la concurrence, votre réputation est entachée par son comportement. • Entrave-t-elle l’activité des autres ? Il fait régner une ambiance telle que la situation de travail est pesante, voir douloureuse pour les autres, et diminue la performance de l’équipe. • Ses erreurs répétées génèrent-elles des ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK