Foyers de rhinopneumonie équine : état des lieux

Marion Boidot | 12.03.2021 à 00:00:00 |
© JackieNix-Istock

Plusieurs foyers de rhinopneumonie équine à forme nerveuse (virus EHV-1) se sont déclarés en France au cours des dernières semaines, en lien avec le foyer déclaré mi-février à Valence (Espagne). Le 9 mars 2021, l’AVEF organisait une table ronde ouverte à tous pour faire le point sur la situation sanitaire.

Le foyer initialLe foyer initial s’est déclaré le 14 février 2021 sur le site du CSI de Valence, en Espagne, où plus de 800 chevaux étaient stationnés dans des conditions qui, selon Anne Couroucé-Malblanc (Oniris), étaient idéales pour une flambée épidémique, quelle que soit la maladie : l’ensemble des chevaux étaient ainsi logés sous une tente unique, avec une ventilation médiocre et très peu d’espaces extérieurs, obligeant les chevaux et les personnes à des contacts rapprochés constants.Selon toute probabilité, le premier cas s’est déclaré dès la première semaine de compétition, sans que le comité d’organisation ne prenne de mesure sanitaire ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Marion Boidot
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK