Footvax® : une innocuité confirmée chez la brebis laitière - Le Point Vétérinaire.fr

Footvax® : une innocuité confirmée chez la brebis laitière

Clothilde Barde

| 02.01.2023 à 13:30:00 |
© MEDITERRANEAN

Comme indiqué dans un communiqué du laboratoire MSD animale publié le 16 décembre 2022, l'innocuité du seul vaccin ovin autorisé en France contre le piétin, Footvax®, est confirmée chez la brebis laitière.

La modification du RCP (résumé des caractéristiques produits) du seul vaccin ovin autorisé en France contre le piétin, Footvax® va permettre aux vétérinaires et aux éleveurs de compléter l’arsenal des mesures préventives disponibles pour ces animaux, dans certains bassins laitiers où la prévalence du piétin est importante, selon le communiqué du laboratoire MSD Santé animale. En effet, le piétin, maladie très contagieuse, est une cause majeure de boiteries en élevage ovin qui peut s’accompagner de lourdes conséquences économiques pour l’éleveur. Or, pour maîtriser son apparition, la mise en place d’un ensemble de mesures préventives, dont la vaccination, est possible. 

Footvax® : de nouvelles études réalisées sur la brebis laitière

C'est pourquoi, des études présentées à l'occasion du World Buiatric Congress à Madrid en septembre 2022, ont démontré l’innocuité du vaccin sur les brebis laitières (primipares et multipares) et son impact modéré sur la production laitière. Le RCP du vaccin permet donc désormais l'utilisation du vaccin chez tous les ovins (lait et viande) dès 4 semaines d’âge. Les experts recommandent de vacciner les animaux 3 à 4 semaines avant la période à risque afin d’obtenir une bonne immunisation des animaux. Chez les brebis laitières, la vaccination doit être réalisée après le sevrage ou après l’atteinte du pic de lactation.

Dépister pour mieux prévenir

Enfin, comme l'a indiqué MSD dans son communiqué, le piétin étant parfois difficile à diagnostiquer, un test diagnostic par PCR (polymerase chain reaction) est disponible pour dépister le portage de Dichelobacter nodosus (agent responsable du piétin) ou effectuer un diagnostic discriminant. En outre, cette PCR inclut également la détection du niveau de virulence. MSD Santé Animale recommande fortement également la prévention des formes virulentes AprV2 dans le cadre d’un plan de prévention.

Clothilde Barde

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application