Fièvre Q, la vigilance reste de mise

Clothilde Barde | 16.12.2019 à 06:46:23 |
chevre
© vm

Suite à l’augmentation inhabituelle de cas humains de fièvre Q hospitalisés observés au Centre hospitalier (CH) de Niort entre mai et juin 2017, la cellule de Santé publique France en Nouvelle Aquitaine, en lien avec la cellule de veille d'alerte et de gestion sanitaire (CVAGS), a réalisé une investigation dont elle vient d’apporter les conclusions.

Source de contamination commune ou multiple ? Les résultats de l’enquête menée par la cellule de Santé publique France en Nouvelle Aquitaine, en lien avec la CVAGS, qui viennent d’être publiés dans un rapport ne sont pas concluants. En effet, en 2017, suite à une augmentation du nombre de cas humains de fièvre Q observées par un infectiologue du CH de Niort entre mai et juin, une enquête épidémiologique a été menée afin d'identifier la ou les sources de contamination, et de proposer des mesures de contrôle et de prévention adaptées. Des enquêtes multiples La fièvre Q (Coxiella burnetii) est une maladie bactérienne ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK