Fièvre aphteuse : un nouveau mandat de référence international pour l’Anses

Clothilde Barde | 04.04.2018 à 15:16:56 |
laboratoire
© piranka - iStock

Le  28 mars dernier, le laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort de l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (ANSES) a été désigné Centre de référence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour la fièvre aphteuse et les maladies vésiculeuses.

Le Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort de l’Anses, créé en 1901 notamment pour combattre la fièvre aphteuse, complète ses activités de référence en étant désigné comme Centre de référence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour la fièvre aphteuse et les maladies vésiculeuses depuis le 28 mas dernier. En effet, ce laboratoire était déjà Laboratoire national de référence pour la fièvre aphteuse, mais aussi laboratoire de référence de l’organisation mondiale de la santé animale (OIE) et plus récemment de l’Union européenne
Cette désignation représente pour l’Anses une reconnaissance de son rayonnement scientifique au niveau international et de sa mobilisation face aux préoccupations sanitaires majeures. En effet, la fièvre aphteuse représente un enjeu important. Maladie virale très contagieuse du bétail, elle est l’objet d’une surveillance stricte car elle peut affecter lourdement la production et le commerce international des animaux et des denrées d’origine animale, de même que la sécurité alimentaire et le développement économique aux niveaux local et mondial. Actuellement présente de façon endémique uniquement dans la majeure partie de l’Afrique et du Moyen-Orient et dans certaines parties de l’Asie et de l’Amérique du Sud, les pays indemnes doivent rester vigilants car ils ne sont pas à l’abri d’une incursion de la maladie en provenance de pays infectés voisins ou même éloignés.
Il est donc indispensable pour les autorités de disposer d’un dispositif de surveillance et d’analyse performant de la fièvre aphteuse, s’appuyant sur un réseau de laboratoires fiables pour réaliser les analyses officielles. Le laboratoire de référence de l’ANSES sera ainsi le garant auprès de la FAO de la fiabilité des analyses effectuées par l’ensemble des laboratoires agréés du réseau qu’il anime. 

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK