FCO : modification de la surveillance programmée

Stéphanie Padiolleau | 25.01.2017 à 18:09:01 |
Carte des zones réglementées vis ) vis de la FCO
© MAAF

Le dispositif de surveillance programmée de la fièvre catarrhale ovine est modifié. Depuis juillet 2016, 1585 foyers ont été confirmés, dont 402 depuis le 22 décembre.

 

Une instruction technique de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) datée du 16 janvier 2017 fixe de nouvelles règles de surveillance de la fièvre catarrhale ovine (FCO).

Le territoire est divisé en 6 secteurs distincts, selon la zone à laquelle ils appartiennent (indemne ou réglementée) et selon la durée estimée de la période d’inactivité vectorielle (inférieure ou supérieure à 5 semaines). Un contrôle sérologique mensuel sera effectué dans un nombre déterminé d’élevages par départements pour un total d’environ 180 animaux par départements, issus d’au moins 9 élevages. Les individus prélevés (une vingtaine par élevages), jamais vaccinés, devront être séronégatifs au premier prélèvement, âgés de  12 à 48 mois (nés entre décembre 2012 et décembre 2015) et détenus sur l’exploitation depuis au moins 60 jours (et toujours présents pour les prélèvements suivants). LE protocole du dispositif de reconnaissance de la ZSI

Depuis juillet 2016, 1585 foyers ont été confirmés, dont 402 depuis le 22 décembre. 9 départements ont été placés en zone saisonnièrement indemne (ZSI). Pour qu’un département soit déclaré en ZSI, il faut que la surveillance entomologique piège moins de 5 femelles pares par nuit de capture pendant au moins 2 semaines consécutives, et qu’il n’y ait pas de circulation virale dans l’ensemble de la zone. Les prélèvements mensuels pourront être interrompus pendant la période d’inactivité vectorielle, sous réserve que cela ne présente aucun risque de modification de la zone réglementée. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK