Fanny Demars (L 17), lauréate 2022 du prix de thèse d’université de l'Académie Vétérinaire de France - Le Point Vétérinaire.fr

Fanny Demars (L 17), lauréate 2022 du prix de thèse d’université de l'Académie Vétérinaire de France

Pour le Président de l'AVF, Professeur Pierre Saï, Docteur vétérinaire, Docteur es-sciences, HDR

| 17.10.2022 à 11:16:00 |
© leolintang/iStockphoto

Le prix de thèse d’université de l'Académie Vétérinaire de France (AVF) a été initié en 2022, il est doté par le laboratoire Boehringer-Ingelheim.

Par cette action, l'AVF veut, dans la déclinaison de son avis de 2020, donner un signal aux écoles nationales vétérinaires (ENV), à leurs étudiants et à leurs diplômés, aux Ministères (MAA, MESRI, MSS) : que l’AVF considère la formation par la recherche comme un élément d’excellence pour l’avenir de la profession vétérinaire et fait partie intégrante de la formation vétérinaire ; que la proportion de diplômés des ENV qui poursuivent un cursus doctoral est beaucoup trop faible (en moyenne moins de 1%) comme le révèle un rapport du CGAAER et que des mesures doivent être prises pour l’augmenter significativement.


L'AVF a choisi comme lauréate 2022, notre consoeur Fanny Demars (Lyon 2017). Elle recevra donc aussi la subvention fournie par Boehringer-Ingelheim. Sa thèse est intitulée « Variabilité interindividuelle des réponses comportementales face aux interactions entre gènes et environnement » . Elle a été réalisée dans Institut de Psychiatrie et Neuroscience de Paris, Inserm U1266 - Université de Paris, sous la direction de Madame la Professeure Marie-Odile Krebs. Sa thèse s’inscrit dans une problématique importante en psychiatrie. Il s’agit de savoir si l’on peut prévoir la survenue d’épisodes psychotiques au sein d’une population à haut risque.
La grande originalité de sa thèse tient dans la combinaison "One Health" entre des analyses moléculaires sur des cohortes de patients et l’étude d’un modèle rongeur, avec le même objectif de mieux comprendre les mécanismes de la variabilité entre sujets. Elle développe à ce propos un plaidoyer en faveur de modèles animaux non hyperstandardisés, mais présentant plutôt une variabilité interindividuelle comparable à celle des cohortes humaines. 

Les finalistes du prix de thèse d’université 2022 de l’AVF

De plus, devant la grande qualité des 22 candidatures reçues, l'AVF a attribué le titre de « Finaliste du prix de thèse d’université 2022 de l’AVF » a six autres consoeurs candidates dont les travaux sont remarquables : Emilie Boissady, Clémence Bourrely, Helena Ladreyt, Caroline Mante, Anaïs Prouteau, Morgane Salines. 

La date limite de dépôt des candidatures pour 2023 est fixée au 31 mai 2023. Les candidatures sont à adresser par courriel à eguaguere@mailafvac.com et pierre.sai@sfr.fr

Pour le Président de l'AVF, Professeur Pierre Saï, Docteur vétérinaire, Docteur es-sciences, HDR

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application