Exposition : évolution de l’image des vétérinaires

Marine Neveux

| 31.05.2022 à 18:13:00 |
© Marine Neveux

Lors des journées nationales de la SNGTV à Nantes du 18 au 20 mai 2022, Emmanuel Thebaud, vétérinaire et directeur marketing chez Coveto, a présenté 200 ans de représentations populaires des vétérinaires. Un régal ! Entretien avec notre confrère en vidéo et images.

Riche d’une collection personnelle incroyable, notre confrère Emmanuel Thebaud, a permis aux vétérinaires présents aux journées annuelles de la SNGTV de découvrir 200 ans de représentations des vétérinaires (journaux, photos de film, affiches…) Pas moins de 180 pièces étaient exposées pour le plus grand bonheur des vétérinaires !

Cette exposition a été organisée par la SNGTV avec le soutien de la SAPV et de Coveto. Elle a été conçue en 6 temps, 6 espaces thématiques. Le 1er est un résumé de l’histoire de la profession, une chronologie, le 2nd apporte un focus sur la caricature du vétérinaire, le 3ème illustre les épizooties et le One Health, le 4ème la féminisation, le 5ème aborde les concurrents à la profession vétérinaire (les empiriques des temps anciens) et le 6ème espace est consacré à un coup de projecteur sur la profession à l’international.

Une exposition riche d’enseignement, qui révèle que la profession évolue aussi avec les techniques d’image. « Les premières images sont celles de vétérinaires, maréchaux ferrants que l’on retrouve dans des ouvrages techniques anciens (comme celui de Lafosse) » explique Emmanuel Thebaud.

A partir de 1830, l’imagerie devient populaire. A partir de la fin du 19ème siècle, c’est la grande époque de la presse illustrée avec l’image qui se développe, avec des grands noms d’illustrateurs comme Caran d’Ache. Le vétérinaire arrive en haut de forme et bien habillé dans les fermes pour tenter de revaloriser son image, mise à mal à l’époque. « Il faut attendre l’après-guerre pour basculer dans une image différente explique notre confrère. On sort alors de l’époque des journaux illustrés pour rentrer dans les bandes dessinées et le cinéma. » L’image du vétérinaire est alors celle d’un personnage débonnaire, il devient un notable reconnu. A partir des années 1990’, on voit également l’image féminine émerger.

Marine Neveux

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application