Exercice illégal : un recadrage nécessaire et attendu

14.10.2011 à 06:00:00 |
©

Deux ordonnances mettent fin à une pratique vétérinaire parfois floue des techniciens et des éleveurs.

Un décret et un arrêté promulgués le 5 octobre 2011 rendent effective l’ordonnance du 20 janvier 2011 sur l’exercice illégal de la médecine et de la chirurgie des animaux. Qu’apportent ces deux textes au débat ? L’exercice illégal sera-t-il mieux défini et donc davantage réprimé ? Des textes attendus Comme le souhaite depuis longtemps la profession, les techniciens dentaires autoproclamés “dentistes équins” devront désormais faire la preuve de leur formation initiale pour accéder à la validation des acquis de l’expérience (VAE) : celle-ci leur permettra de prétendre à une certification par un vétérinaire sous le contrôle duquel ils officieront, comme n’importe quel technicien autonome ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK