Enquête européenne sur la télémédecine vétérinaire

Karin de Lange | 16.07.2021 à 10:00:00 |
© FamVeld/iStockphoto

« Concernant la télémédecine vétérinaire, il y a beaucoup d'incertitudes dans nos pays membres, et les réglementations diffèrent », a conclu Marc Veilly (France), président du groupe de travail des organismes statutaires à l'assemblée générale de la Fédération vétérinaire européenne (FVE) le 11 juin 2021.

En présentant les résultats d'une enquête FVE sur la télémédecine, notre confrère note que « dans certains pays, la télémédecine est tolérée, plus pour les animaux de compagnie que pour les animaux de rente, généralement s'ils ont déjà été vus par le vétérinaire, et les médicaments sur ordonnance nécessitent souvent une relation vétérinaire-client-patient établie. 15 des 20 répondants estiment que c'est une opportunité pour la profession. »

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Karin de Lange
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK