« End The Slaughter Age » : une nouvelle initiative citoyenne

Tanit Halfon

| 04.05.2022 à 18:45:00 |
© iStock-SimonSkafar

Cette initiative citoyenne européenne demande à la Commission européenne d’exclure l’élevage des activités éligibles aux aides européennes, au profit des protéines végétales et de la viande cellulaire.

Une nouvelle initiative européenne relative à l’élevage, a été acceptée par la Commission européenne, a-t-on appris d’un tout récent communiqué de presse. Cette initiative est intitulée « End The Slaughter Age », littéralement « Sortir de l’ère de l’abattage ». Les organisateurs demandent à la Commission « d’exclure l’élevage des activités éligibles aux subventions agricoles et d’inclure des alternatives éthiques et écologiques, telles que l’agriculture cellulaire et les protéines végétales ». Sont demandées aussi « des incitations pour la production et la vente de produits agricoles à base de plantes et de cellules ». Derrière cette initiative, plusieurs militants abolitionnistes qui visent à mettre fin à l’élevage.

Comme toutes les initiatives européennes, pour être examinée par la Commission, elle doit récolter dans un délai d’une année, un million de signatures de soutien d’au moins 7 Etats membres différents. Si c’est le cas, la Commission devra examiner obligatoirement la demande, et justifier le fait qu’elle y donne suite, ou pas du tout.

Depuis le lancement de ce dispositif, 89 demandes ont été enregistrées par la Commission européenne (sur 113 reçues). Récemment, une initiative citoyenne relative à l’élevage a été suivie par la Commission : « End the cage age » qui avait été lancée par une centaine d’organisations. Elle avait récolté 1,4 millions de signature dont près de 90 000 en France. La Commission avait indiqué qu’elle s’engageait d’ici la fin 2023 à faire une proposition législative pour la suppression progressive et l’interdiction des cages pour les animaux d’élevage suivant : poules pondeuses, truies, veaux, lapins, poulettes, poules pondeuses reproductrices, poulets de chair reproducteurs, cailles, canards et oies. Cette annonce de la Commission n’était toutefois pas vraiment une surprise. Pas sûr que l’initiative « End The Slaughter Age », soit entendue de la même manière.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application