En 2017, la France a produit plus de miel

Tanit Halfon | 22.08.2018 à 11:06:22 |
miel
© Metkalova - iStock

L’observatoire de la production de miel et de gelée royale a révélé une hausse de la production de miel en 2017, de 23% par rapport à l’année 2016, associé à un meilleur rendement moyen national par ruche.

Comme pour les années précédentes, FranceAgrimer a publié la synthèse 2017 de l’observatoire de la production de miel et de gelée royale en France, hors DROM-TOM (départements et régions et collectivités d’outre-mer).

Pour cette année, l’enquête a permis de collecter les données de 2 076 apiculteurs, soit 3,8% des apiculteurs recensés, localisés majoritairement en région Auvergne-Rhône-Alpes (17,9%), suivie du Grand-Est (11,1%), de la Nouvelle-Aquitaine (11,8%) et de l’Occitanie (11,6%).

Pour la troisième année consécutive, le nombre d’apiculteurs est en hausse, avec 53 953 apiculteurs en 2017 contre 49 354 en 2016 soit une hausse d’environ 9%, représentés principalement par des apiculteurs possédant plus de 50 ruches.

La synthèse montre une augmentation de la production de miel de 23% par rapport à l’année 2016, avec 19 788 tonnes de miel produits, contre 16 099 tonnes en 2016. Cette production concerne surtout les exploitations de grande taille, qui totalisent 78% du volume de production, à raison de 36% du volume produit par les apiculteurs possédant plus de 400 ruches, 29% par ceux avec 150 et 400 ruches, et enfin 13% par ceux avec 50 et 149 ruches. De plus, le Sud de la France apparaît comme le principal producteur de miel avec l’Occitanie qui totalise près de 21% de la production nationale, suivie ex-aequo des régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes (près de 14%) puis de la Provence-Alpes Côte-d’Azur (environ 11%). A noter que le miel bio représente 9% du volume de production.

Cette hausse de la production est associée à un meilleur rendement moyen national par ruche. Ainsi, en 2017, il était de 21,1kg de miel produit/ruche, contre 16,5kgen 2016, soit une hausse de près de 28%. La production biologique est également concernée, puisqu’en 2017, une ruche produisait en moyenne 23,4kg de miel contre 15,6kg en 2016, soit une hausse de 50% !

Comme pour les années précédentes, la production de miel « toutes fleurs » domine, représentant 35,2% du volume produit. Le miel d’acacia continue toujours sa chute. Ainsi, en 2017, il ne représentait que 5% du volume produit, contre environ 6% en 2016, année caractérisée par une baisse de 70% de sa production. Selon le rapport, cette diminution serait en lien avec la présence de pluies pendant la période de floraison.

Comme le miel, la production de gelée royale a augmenté de 5% en 2017, par rapport à l’année 2016, représentée majoritairement par une production biologique.

Pour consultez le rapport complet, cliquez sur ce lien.

 

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK