Elections européennes : des voix pour les animaux

Marine Neveux | 09.04.2019 à 16:02:07 |
Jean-Pierre Kieffer
© Allo Photo

« Les avancées en matière d’élevage, de transport et d’abattage des animaux viennent de l’Union Européenne » a expliqué notre confrère Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA lors de l’assemblée générale de l’association le 6 avril 2019.

« Les normes de protection animale figurent parmi les plus élevées au monde en matière de bien-être animal, même si des améliorations sont nécessaires. La cause animale a plus à attendre de l’Union Européenne que de la France » estime Jean-Pierre Kieffer. « D’autres pays européens nous montrent l’exemple en interdisant des élevages intensifs (comme en Wallonie pour les poules pondeuses), ou en rendant obligatoire l’étourdissement dans tous les types d’abattage (comme en Suède, Danemark, Slovénie ou Wallonie…) ».  

Vote for Animals
Les organisations de protection animale se mobilisent dans toute l’Europe avec Eurogroup for Animals afin de sensibiliser les candidats aux élections européennes pour intégrer dans leur programme des engagements pour la condition animale. « Les progrès politiques en matière de bien-être animal dépendent des parlementaires engagés.  Une seule consigne : voter aux élections le 26 mai afin d'élire les 79 députés représentant la France au Parlement européen » poursuit Jean-Pierre Kieffer.
Eurogroup for Animals a lancé une campagne "VoteforAnimals2019" qui permet également d'informer et de motiver les européens à voter en faveur des candidats favorables aux animaux. Eurogroup for Animals demande à chaque candidat au Parlement européen de signer un engagement d'initiatives favorables aux animaux au cours de la prochaine législature : jusqu'à 21 engagements spécifiques énonçant des engagements clairs pour améliorer le bien-être des animaux. « En rendant public les engagements des candidats disponibles dans toutes les langues de l'UE, VoteForAnimals2019 vise à informer et à encourager les citoyens à choisir les candidats et les partis qui ont promis de faire une différence pour les millions d'animaux qui ont besoin de protection. L’OABA a participé au lancement de cette campagne en France » détaille l’OABA.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK