Devenez famille d’accueil pour une famille vétérinaire d’Ukraine !

Chantal Béraud

| 07.03.2022 à 14:51:00 |
© rospoint-shutterstock

Si en tant que vétérinaire vous désirez vous porter volontaire pour accueillir un homologue réfugié ukrainien, une liste d’inscription spéciale est désormais ouverte.

Depuis quelques jours, Sabine Arbouille, du Conseil régional de l’Ordre d’Aquitaine, a ouvert une adresse mail*, transformée depuis en formulaire google, afin que ses consœurs et confrères français puissent s’y inscrire en tant qu’hébergeurs volontaires pour de futures familles de vétérinaires ou d’ASV ukrainiens, qui vont faire le choix de fuir leur pays en guerre. Elle avait  déjà reçu, au 2 mars, 148 réponses positives, représentant plus de 450 lits disponibles. Elle se réjouit donc que « solidarité et confraternité ne soient pas des valeurs perdues » !

Plusieurs maires de grandes villes ont également lancé un appel à leur population pour héberger des réfugiés (notamment à Paris, à Lille et  à Lyon). Et, de son côté, le gouvernement a invité les élus français à faire connaître à leurs préfets les solutions et alternatives possibles d’hébergement, en lien avec le secteur associatif notamment (hôtels, centres de vacances ou autres).  Pré-établir des listes semble donc fort utile.

Une action de solidarité soutenue par le CNOV

Par ailleurs, le Conseil National de l’Ordre Vétérinaire (CNOV) s’est déjà mis il y a  plusieurs jours en rapport direct avec le cabinet du Ministère de l’agriculture, pour lui proposer de l’aide de la part de la profession vétérinaire (en dons ou en capacité d’accueil d’ASV ou de vétérinaires ukrainiens réfugiés). C’est désormais la cellule de crise du Ministère des Affaires étrangères qui devrait lui rendre sa réponse, à partir du moment où les besoins seront identifiés et lorsque des moyens d’acheminement sécurisés des éventuels dons seront établis.

Ils deviendront des « réfugiés temporaires »

Réunis hier, jeudi 3 mars, les Ministres de l’Intérieur des Vingt-Sept sont en tout cas parvenus à une décision qualifiée « d’historique », en décidant d’accorder un statut inédit aux résidents ukrainiens réfugiés (en vertu d’une directive sur les personnes déplacées datant de 2001, encore jamais mise en œuvre). Sous le statut de « réfugié temporaire », ils pourront en effet, pour une durée d’un an renouvelable, avoir un emploi, bénéficier d’une aide au logement, de prestations sociales et médicales et avoir également accès au système éducatif. Environ un million d’Ukrainiens aurait déjà fui leur pays. L’ONU estime qu’à terme leur nombre pourrait s’élever à quatre millions. À ce stade, aucun projet de répartition des réfugiés par pays d’accueil n’a été évoqué.

* Envoyer vos propositions d’accueil à solidariteveto.france-ukraine@orange.fr  Merci d’indiquer : nom, prénom, adresse postale, mail et téléphone pour être joints ainsi que le nombre de lits disponibles.

Chantal Béraud

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application