Deux nouvelles races de vaches reconnues

Clothilde Barde | 28.08.2018 à 14:44:37 |
bovin
© © georgeclerk - iStock

Deux races de bovins: la Marine landaise et la Highland cattle sont désormais officiellement reconnues par le ministère de l’Agriculture.

Le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation a publié le 26 juillet dernier au journal officiel une mise à jour de la précédente la liste datant de 2015 des races bovines, ovines, caprines et porcines reconnues en France. Deux nouvelles races bovines rejoignent ainsi les 50 déjà enregistrées : la Highland Cattle et la Marine landaise.

Une ressource zoogénétique à préserver
Tandis que la race Highland Cattle est simplement reconnue, la Marine landaise (150 individus) est également considérée comme une « race locale » (30 % des effectifs sont situés dans un seul département ou 70 % dans trois départements limitrophes deux à deux) et comme une « race menacée d’être perdue pour l’agriculture » (effectif global ou reproducteurs actifs insuffisants, menace de la diversité génétique intraraciale, menace de la gestion zootechnique). L’enjeu est donc de préserver la race en conservant une ressource zoogénétique assez diversifiée. 

Une situation similaire dans les autres espèces
Et de nombreuses autres races de vaches sont aussi concernées. Ainsi, 31 races de vaches sont définies comme « race locale » et 23 comme « race menacée d’être perdue pour l’agriculture ». Il en est de même en ce qui concerne les ovins et les caprins. En effet, le ministère répertorie 53 races ovines (dont 42 locales et 21 menacées), 14 races caprines (dont 10 locales et 8 menacées).Enfin, chez les porcs, parmi les 12 races porcines, 7 sont considérées comme « locales » et parmi celles ci toutes sont menacées.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK