Deux cas de fièvre de West Nile chez des chevaux

Marine Neveux | 10.09.2018 à 12:22:26 |
Chevaux en Corse
© benslimanhassan - iStock

Le 7 septembre, deux cas de fièvre de West Nile ont été confirmés en Haute-Corse et dans le Gard chez des chevaux.

Un cheval Selle-Français de 6 ans a été infecté par le virus West Nile en Haute-Corse, comme le confirme le Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine (Respe). Il présentait des symptômes d’ataxie, de raideur, de parésie, un refus de se relever, des tremblements, une hyperthermie et une tachycardie. Ces signes sont apparus le 25 août. Le cheval a été euthanasié en raison de la gravité des signes cliniques. 
Un équidé est aussi reconnu comme atteint dans le Gard (analyse de laboratoire) suite à des signes cliniques évoquant la maladie. Ces deux équidés n’avaient pas été déplacés ces dernières semaines, les cas sont considérés comme autochtones.  

Cette année, 77 foyers d’équidés ont déjà été recensés eu Europe. Les confrères sentinelles sont ainsi sensibilisés. La circulation du virus West Nile est actuellement suivie en France par un triple dispositif de surveillance chez les humains, les chevaux et les oiseaux. Les équidés sont des hôtes accidentels qui ne peuvent pas transmettre le virus.

Depuis juillet, des cas humains ont été confirmés dans le Sud de la France et l’Agence Régionale de Santé Provence Alpes-Côte d’Azur appelle à la vigilance et à des mesures de protection contre les moustiques. En Europe, la situation de 2018 suscite l'inquiétude en effet. A la fin août, 975 cas d’infection humaine à virus West Nile ont été rapportés dans les pays européens, dont 327 en Italie (13 décès), 213 en Serbie (21 morts), 147 en Grèce (16 décès) et 11 en France. C’est plus de trois fois le nombre de cas de la saison précédente. 

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK