Détection de la maladie de Newcastle dans un élevage de pigeons - Le Point Vétérinaire.fr

Détection de la maladie de Newcastle dans un élevage de pigeons

Tanit Halfon

| 23.01.2023 à 14:59:00 |
© iStock-PKRISHNADEV

L’élevage se situe dans les Pyrénées-Atlantiques. Les mesures habituelles de lutte ont été instaurées.

Un foyer de maladie de Newcastle (orthoavulavirus aviaire, virus à ARN de la famille des paramyxovirus)) a été détecté mi-janvier dans un élevage de pigeons de chair situé à Guiche, dans le département des Pyrénées-Atlantique.

Cette maladie est classée dans la catégorie* A de la nouvelle loi de Santé Animale (LSA), correspond aux maladies normales absente de l’Union européenne, impliquant un objectif d’éradication immédiate dès sa détection (plan sanitaire d’urgence). De fait, a été mis en œuvre par arrêté préfectoral du 18 janvier 2023, un zonage (zones de protection et surveillance), associé à un abattage des oiseaux de l’élevage. Le zonage inclut 7 communes des Pyrénées-Atlantique, ainsi que 13 communes du département des Landes. Les mesures suivantes ont été instaurées dans la zone réglementée : renforcement de la biosécurité ; interdiction de mise en place de volailles et de mouvements de volailles et oiseaux captifs (dérogations) ; surveillance vétérinaire ; interdiction de chasse aux colombidés et de mouvements d’appelants ; déclaration obligatoire des détenteurs d’appelants.

Pour rappel, le virus peut être, dans de rares cas, transmis à l'humain, et responsable de conjonctivites bénignes.

Des détections sporadiques

En France, la maladie est détectée de manière très occasionnelle en élevage. En effet, la précédente détection remonte à 2017 (élevage de pigeons ; Nord) avant 2017, 2 foyers avaient été détectés en 2010 (élevages de pigeons ; Morbihan, Côtes d’Armor), 1 foyer en 2006 (élevage de pigeons ; Deux-Sèvres) et 3 foyers en 2005 (élevages de faisans, perdrix, pigeons ; Loire-Atlantique, Pas-de-Calais, Ille-et-Vilaine). Le virus circule dans l’avifaune sauvage chez les colombiformes, sur l’ensemble du territoire.

La vaccination des pigeons, de tout type d’élevage (pigeons de chair, ornement, appelants…) est obligatoire sur le territoire depuis l’arrêté du 8 juin 1994.

* Toutes les maladies dans la catégorie A sont aussi classées dans les catégories D (restrictions aux mouvements entre Etats membres) et E (surveillance et notification obligatoires).

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application