Détection d’une maladie à prion chez des dromadaires en Algérie

Tanit Halfon | 17.04.2018 à 16:56:47 |
dromadaire
© CR

Une maladie à prion a été détectée chez trois dromadaires en Algérie. C’est la première fois que la maladie est détectée chez cet animal.

Une maladie à prion a été mise en évidence chez trois dromadaires femelles âgés de 11 à 14 ans, du sud-est de l’Algérie, suite à une inspection ante mortem à l’abattoir de Ouargla. Les animaux présentaient des signes cliniques neurologiques : difficultés à se relever, mouvements répétitifs de la tête, grincements de dents, agressivité lors des manipulations. L’analyse histologique de l’encéphale a révélé des lésions de vacuolisation neuronale (phénomène de spongiose). L’analyse western-blot a montré la présence des trois bandes caractéristiques de la protéine prion pathologique (PrPSc = scrapie prion protein), avec des caractéristiques différentes de la protéine impliquée dans l’encéphalopathie spongiforme ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application