Des supplémentations s'imposent pour les bovins en engraissement nourris à l’herbe 

Clothilde Barde | 10.05.2021 à 11:03:00 |
© Gabriele Grassl

Une étude publiée le 3 mai dernier par une équipe de chercheurs de l'Inrae (Institut National de la recherche agronomique et de l'environnement) vient de confirmer que les apports en acides aminés essentiels ne sont souvent pas suffisants chez les bovins en engraissement nourris à l’herbe, et qu'ils peuvent limiter la productivité des animaux.

La supplémentation en méthionine digestible dans l’intestin (MetDI) est-elle interressante pour améliorer les performances des bovins en croissance-engraissement alimentés avec des régimes riches en herbe? Telle est la question à laquelle a tenté de répondre une équipe de chercheurs de l'Inrae dans une étude publiée le 3 mai dernier. En effet, lorsque les animaux sont alimentés avec des régimes riches en herbe, les apports alimentaires en méthionine, un acide aminé essentiel, ne sont souvent pas suffisants pour assurer une productivité optimale des ruminants nourris à l’herbe selon les chercheurs de l'Inrae. Or, face aux défis importants, tels que l’accroissement prévisible de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK