Des capteurs d’évaluation du bien-être animal des bovins encore à l’essai

Clothilde Barde | 01.03.2021 à 10:49:27 |
vache
© Jay Yuno

Selon une publication de la revue Behavioural Processes publiée en décembre 2020, des travaux doivent encore être menés pour évaluer l’intérêt de l’utilisation des accéléromètres pour l’évaluation du bien-être des animaux.

Divers aspects, comme la durée de vie des piles et l’emplacement des capteurs sur les animaux, devraient être pris en compte avant de décider d’une utilisation des accéléromètres en recherche et pour des applications pratiques, conclue une étude publiée en décembre dernier dans la revue Behavioural Processes. En effet, ce dispositif électromécanique qui permet, au moyen de capteurs, d’enregistrer les mouvements des animaux, qui a déjà été utilisé dans certaines études d’évaluation du bien-être animal pour documenter les effets de l’alimentation, du rythme circadien, de l’enrichissement, du logement, de la mixité sociale, des œstrus, des boiteries et des maladies sur le ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK