Dépistage Covid-19 : les laboratoires d’analyses vétérinaires autorisés à faire des tests

Michaella Igoho-Moradel | 04.04.2020 à 19:38:40 |
Analyse
© sturti

Apres un premier refus, le Ministre de la santé autorise les laboratoires d’analyses vétérinaires à faire des tests de dépistage du Covid-19. Ils pourraient être mobilisés dès ce lundi 6 avril.

« J'entends et salue ceux qui se portent volontaires pour participer à l'effort national de tests. » Après un premier refus qui a suscité l’incompréhension, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé dans un tweet le 3 avril en fin d'après-midi que les laboratoires d'analyses vétérinaires, seraient autorisés dès ce week-end à réaliser des tests de dépistage du Covid-19. Leurs ressources seraient mobilisées dès ce lundi 6 avril. Cette autorisation concernerait aussi les laboratoires hospitaliers, de ville, départementaux, de recherche, de gendarmerie et de police.

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a indiqué le 1er avril, lors d’une audition devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’impact de l’épidémie du Covid-19, que l’offre des laboratoires d’analyses vétérinaires de participer à l’effort national, était à l’étude.

Des laboratoires prêts à effectuer des tests

Plusieurs laboratoires d’analyses vétérinaires avaient porté à la connaissance du Gouvernement leur volonté de réaliser des tests de dépistage à grande échelle. L'Association française des Directeurs et cadres des Laboratoires Vétérinaires (ADILVA) a indiqué, le 30 mars, que la mobilisation des laboratoires départementaux d‘analyses était possible en dehors de leur champ habituel de compétence. « Ces laboratoires disposent de locaux de haute sécurité (NSB3 ou NSB2) et dans un élan de solidarité, sont prêts à se mobiliser en suppléance, selon le principe de subsidiarité, pour venir en appui des capacités actuelles des laboratoires d’analyses de biologie humaine. » Dans le même temps, les Académies vétérinaire, de médecine et de Pharmacie ont aussi très vite apporté leur soutien à cette initiative, reconnaissant l’expertise de ce secteur dans la gestion de crises sanitaires. « Les laboratoires vétérinaires sont capables d'effectuer un très grand nombre d'analyses grâce à leurs automates et outils de diagnostic » a soutenu l’Académie vétérinaire de France.

Quid de l’offre de l’industrie du diagnostic vétérinaire ?

En revanche, le tweet du Ministre de la santé ne mentionne pas l’offre de l’industrie du diagnostic vétérinaire qui a proposé à l’Etat de produire des kits de dépistage. « Nos entreprises du diagnostic ont des capacités de production mobilisables. Elles se sont portées spontanément volontaires depuis le 13.03.20 pour contribuer à l’effort national.(...) Elles ont la maîtrise de la production de tests PCR et peuvent la mettre à disposition pour la fabrication de tests humains COVID-19 » a indiqué le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV). Selon Jean-Louis Hunault, président du SIMV, trois entreprises (Idexx, Biosellal et IDVet) du diagnostic vétérinaire pourraient produire jusqu’à 300000 tests par semaine. Les premiers kits pourraient être délivrés 15 jours après l’autorisation de production.  Pour l’Académie vétérinaire de France, cette aide est précieuse. Elle soutient cette démarche d'offre de service des producteurs français de réactifs vétérinaires « qui ont l'expertise du diagnostic des coronaviroses chez les animaux et la capacité de produire plusieurs centaines de milliers de tests virologiques et sérologiques par mois. » Affaire à suivre. 

 

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK