Délivrance des médicaments et renouvellement de prescription

08.05.2009 à 10:00:00 |

Les ministères de la Santé et de l’Agriculture apportent un soutien quasi officiel au lobby des pharmaciens en indiquant, dans un courrier adressé à l’Ordre des vétérinaires, que la mention « renouvellement interdit » préimprimée ou systématique sur les ordonnances « est désormais proscrite ».

Cela est faux ! Rien dans le Code de la santé publique n’interdit aux vétérinaires d’inscrire cette mention sur leurs ordonnances. Ce n’est donc évidemment pas parce que la mention « renouvellement interdit », requise pour les animaux de rente avant le 27 avril 2007, n’est plus obligatoire aujourd’hui sur la prescription qu’elle doit être « proscrite ». Il est vrai, en revanche, que le dispositif du renouvellement est désormais si complexe que même la plaquette officielle commune aux deux ministères n’est pas exempte d’erreurs multiples sur ce point. Par exemple, le terme “hormones” est employé dans cette brochure ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

1 commentaire
avatar
Guillot, ASV le 22-05-2021 à 19:04:04
Une dame emmène son chien chez son vétérinaire domicilié à Tours departement 37 jugeant l'animal très malade il lui diagnostique un traitement à vie, régulièrement une fois par mois elle va chercher ses médicaments chez un autre véterinaire se trouvant à proximité de chez elle. Pendant un an cela n'a pas posé de problème. Subitement ce veterinaire refuse de lui donner le traitement du chien, prétextant qu'il doit voir d'abord le chien en consultation qui lui sera facturée. Ce vétérinaire affirme qu'il risque une amende de 30000 € si il ne fait pas cette consultation. La dame a été obligée d'aller dans une pharmacie pour avoir les médicaments de son animal.
cdt
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application