Déconfinement : les réflexes adoptés doivent s’insinuer dans les habitudes

Jacques Nadel | 07.05.2020 à 14:16:35 |
Vétérinaire et masque
© DenGuy-Istock

Alors que se prépare la levée progressive du confinement au 11 mai, les gestes barrières et la distanciation sociale deviennent la norme tant qu’aucun traitement ou un vaccin ne permettra de terrasser cette incroyable épidémie.

Les vétérinaires ont bricolé dans l’urgence des solutions pour accueillir leurs clients en toute sécurité et suivi les consignes strictes de l’Ordre sur la limitation de la fréquentation de leur établissement de soins et les mesures barrières : accueil limité du nombre de propriétaires d’animaux et uniquement sur rendez-vous, confinés en salle d’attente ou à l’extérieur pendant le temps de la consultation, protocole d’attente sur les parkings, installation pour certains de systèmes d’hygiaphone en plexiglas, nouvelles règles de nettoyage et d’utilisation des locaux… Ces différentes mesures adoptées par chaque clinique ou cabinet vétérinaire en fonction de sa configuration et de son ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK