Danger d'extinction du Monarque de Fatu Hiva

Source : Marie Jacquier

| 13.05.2022 à 15:20:00 |
© D.R.

Notre consoeur Marie Jacquier, étudiante en dernière année à VetAgro-Sup - Campus vétérinaire, souhaite mobiliser la communauté vétérinaire autour du danger critique d'extinction du Monarque de Fatu Hiva (Pomarea whitneyi).

Le Monarque de Fatu Hiva est l’oiseau le plus menacé de France, ne survivant plus que sur la petite île de Fatu Hiva, aux Marquises en Polynésie française, explique Marie Jacquier, étudiante en dernière année à Vetagro-Sup - Campus vétérinaire, en Master d’écophysiologie, écologie et éthologie - Strasbourg et membre du Conseil d’Administration d’Univet Nature , « cette espèce ne présente plus que 4 couples reproducteurs dont 3 des femelles sont déjà âgées de 13 ans. L'introduction de prédateurs, rats et chats, sur les îles a causé un déclin drastique de la population, qui aujourd'hui subit une nouvelle menace : la malaria aviaire (Plasmodium sp.), pathogène intracellulaire transmis par les moustiques. Cette maladie animale s'étend progressivement avec l'augmentation et le déplacement des aires de répartition des moustiques et est largement répandue aux îles de la société. Les enjeux sanitaires qui touchent cette espèce risquent de précipiter sa fin. Un projet urgent d'élevage ex situ doit être initié par la SOP Manu, Polynésie française, coordonné et encadré par la vétérinaire de l'ONG, le docteur Caroline Blanvillain et le directeur, Thomas Ghestemme, en charge du programme de sauvegarde de cette espèce. Toutefois, le projet se situe en Polynésie française, pays ni éligible aux fonds UICN ni aux appels à projet de l'UE (actuellement), un financement de 100 000 euros est donc urgemment recherché afin de pouvoir lancer cette action. 

C'est donc avec espoir que nous souhaitons mobiliser les vétérinaires par un appel aux dons. L'association MANU a le soutient d'Univet Nature, fond de dotation vétérinaire. Nous avons lancé une cagnotte en ligne où chacun peut exprimer sa générosité. 100% des dons collectés seront reversés pour ce projet ». 

Source : Marie Jacquier

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application