Cursus vétérinaire privé : UniLaSalle obtient son agrément provisoire 

Tanit Halfon

| 07.03.2022 à 11:05:00 |
© iStock-M_a_y_a

L’établissement devient donc le 5ième à préparer au diplôme d’Etat de vétérinaire en France, et le tout 1er cursus vétérinaire privé français.

Sans surprise, UniLaSalle a obtenu son agrément provisoire pour préparer au diplôme d’Etat de vétérinaire. Cette décision est tombée vendredi 4 mars 2022. Il s’agit du tout premier cursus vétérinaire privé en France. La rentrée est prévue dès septembre 2022, sur le campus de Rouen, pour un cursus de 6 années.

Cette décision va à l’encontre de l’avis des instances professionnelles vétérinaires qui avaient alerté sur le manque de solidité du dossier présenté par UniLaSalle pour une rentrée en2022. De fait, c’est sans surprise non plus que ces instances ont publié un communiqué indiquant qu’elles regrettaient « que le ministère n’ai pas entendu l’avis de la profession », et qu’elles « maintiennent que le projet présenté manque de maturité » : « Le SNVEL, la FSVF, l’AFVAC, l’AVEF et la SNGTV resteront extrêmement vigilants quant aux étapes ultérieures pour garantir le niveau d’excellence légitimement requis à la sortie de l’établissement, dans l’intérêt commun des jeunes, des clients et leurs animaux et des professionnels ».

Clôture des inscriptions le 29 mars

Avec cet agrément de dernière minute, les lycéens ont un temps limité pour décider d’une éventuelle inscription à ce nouveau cursus. En effet, la date de clôture pour le choix des formations de l’enseignement supérieur sur ParcouSup est prévue le 29 mars prochain, et nous sommes déjà le lundi 7 mars. L’établissement UniLaSalle avait toutefois préparé les choses en amont : en effet, dès l’obtention de l’agrément, a été mis en ligne sur leur site toute une page consacrée à cette nouvelle formation, vidéos et fiche technique à l’appui. Un « super talk digischool » est prévu le 10 mars à 18H.

En théorie, l’établissement vise des promotions de 120 étudiants (115 places bac général, et 5 places bac STAV – sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), mais à voir s’il y aura assez de candidats pour cette première rentrée. Le recrutement se fait en post-bac avec une 1ère sélection sur dossier, suivie d’épreuves orales et pratiques les deux dernières semaines d’avril et la première semaine de mai.

Pour rappel, à ce stade, il s'agit d'un agrément provisoire. Pour que le cursus perdure, il faudra obligatoirement obtenir un agrément définitif, reposant entre autres sur l'obtention de l'accréditation européenne de l'A3EV. Cela ne pourra toutefois s'envisager qu'une fois les premières promotions diplômées. En effet, la visite de l’A3EV ne peut être faite qu’au plus tôt 12 mois avant la diplomation de la 1ère promotion. Il s’agit d’une visite préliminaire qui prépare à la visite définitive permettant de déterminer le statut accrédité ou non. Ces deux visites doivent se faire sur une période de 3 ans, impliquant donc que l’accréditation soit délivrée au mieux 2 ans après la sortie de la 1ère promotion soit 8 ans après l’obtention du premier agrément provisoire.

En clair, même si la réglementation stipule que le ministre de l'Agriculture peut revenir sur l'agrément si l'établissement n'obtient pas l'accrédition, une telle décision pourrait-elle vraiment être prise au bout de presque 10 années de d'ouverture de ce nouveau cursus ?

A suivre.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application