Covid-19: vers une réponse agricole européenne commune

Clothilde Barde | 27.03.2020 à 14:04:04 |
ue
© AlxeyPnferov

Le 25 mars 2020, lors de la réunion exceptionnelle du Conseil des ministres européens de l'agriculture et de la pêche, le ministre de l’agriculture et de la pêche, Didier Guillaume, a renouvelé ses demandes en faveur d’ « une réponse d'ampleur, rapide et concertée au niveau européen pour préserver la production et le revenu des agriculteurs et des pêcheurs ».

« La France ne lâchera pas. Il est indispensable que l’Union européenne prenne pleinement conscience de l’enjeu et apporte les réponses à la hauteur de la situation » a déclaré Didier Guillaume lors de la réunion du Conseil des ministres européens de l'agriculture et de la pêche qui s’est tenue le 25 mars dernier en visioconférence. Que ce soit dans le secteur agricole ou dans celui de la pêche, les États membres s’accordent sur la gravité de la crise et sur l'ampleur des mesures à mettre en œuvre. Des situations similaires C’est pourquoi, ils réclament que la gestion de cette crise soit ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK