Covid-19 : rien ne prouve que l’hôte intermédiaire soit le chien

Tanit Halfon | 20.04.2020 à 12:05:31 |
chien errant
© iStock-Osobystist

Même si une étude suggère que le chien errant pourrait avoir joué le rôle d’hôte intermédiaire pour le Covid-19, à ce jour, le pangolin reste toujours l’hypothèse la plus vraisemblable selon le vétérinaire Eric Leroy, virologiste à l’IRD.

Une récente étude, menée un chercheur de l’Université d’Ottawa (Canada), et publiée dans la revue « Molecular biology and evolution », affirme que le chien pourrait être l’hôte intermédiaire du Covid-19. Une conclusion qui est cependant à prendre avec beaucoup de pincette, explique Eric Leroy, vétérinaire, directeur de recherche de l’Institut de recherche pour le développement à Montpellier et spécialisé dans la virologie tropicale. Explications. « Il faut bien comprendre que ce n’est pas une étude à part entière : le chercheur n’a pas généré de nouvelles données mais a procédé à une simple analyse bibliographique. Il a ainsi répertorié toutes les séquences nucléotidiques de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application